Sur les pas de Jules Verne à Nantes

Nantes musée Jules Verne

Jules Verne est une figure illustre, indissociable de la ville de Nantes où il est né en 1828. C’est dans la cité des Ducs, le long de la Loire, qu’il passera toute sa jeunesse, avant de « monter » à Paris poursuivre des études de droit. Il connaîtra ensuite la carrière littéraire que l’on sait, et dont le rayonnement est encore présent.

A Nantes, on ne l’a pas oublié ! Un musée lui est dédié, perché sur la butte Saint-Anne. Dans ce petit bâtiment on découvre de nombreuses oeuvres illustrant la vie et la carrière du grand écrivain. Quantité de maquettes aussi, car Jules Verne était un grand inventeur !

Nantes musée Jules Verne

Nantes musée Jules Verne

Nantes musée Jules Verne

Nantes musée Jules Verne

Nantes musée Jules Verne

Nantes musée Jules Verne

Nantes musée Jules Verne

Perché au-dessus de la Loire, le musée offre une vue imprenable sur le fleuve bien sûr, la pointe de l’île Beaulieu, ses grues et ses machines, Rezé et sa cité radieuse, la ville et ses beaux immeubles, et le joli village de Trentemoult.

Nantes musée Jules Verne vue sur la Loire

Nantes musée Jules Verne vue sur la Loire

Nantes musée Jules Verne vue sur la Loire

Dans le square tout proche, se dressent depuis 2005 (« année Jules Verne », il est mort en 1905) les statues de l’auteur enfant, rêveur, et du capitaine Némo, qui semble regarder l’estuaire et le large. Comme une invitation au voyage…

Nantes esplanade Jean Bruneau statue de Jules Verne enfant

Nantes esplanade Jean Bruneau statue de Jules Verne enfant statue du capitaine Némo

Nantes esplanade Jean Bruneau statue du capitaine Némo

Infos pratiques : Musée Jules Verne, 3 rue de l’Ermitage, horaires variables selon les saisons, plein tarif 3€. Site internet.

De nombreux autres sites rappellent Jules Verne à Nantes :

  • maison natale 4 cours Olivier de Clisson (plaque), quartier Feydeau
  • église Sainte-Croix : a été baptisé le 1er mars 1828 (affiche au-dessus du baptistère)
  • maison de vie de 1829 à 1840 : 2 quai Jean Bart (plaque)
  • maison de campagne rue des réformes rue Eugène Leroux (Chantenay) depuis 1837 (façade cabinet médical et arrière cour et perrons)
  • collège Saint-Stanilas 1837
  • 6 rue Jean-Jacques Rousseau : vit de 1840 à 1847 (plaque)
  • 1 rue Suffren : vit de 1877 à 1878 (porte rouge)
  • 15 rue de l’Héronnière : statue Jacques Raoult 1986
  • jardin des plantes : statue Georges Bareau 1910 (fondue) / Jean Mazuet 1945

statue de Jules Verne jardin des plantes de Nantes

  • Fresque de Jean-Yves Jodeau (2008), rue de l’échelle

fresque Jules Verne Nantes rue de l'échelle

D’autres lieux lui sont également dédiés :

  • 24 quai de la Fosse : centre d’études verniennes
  • le carrousel des mondes marins

Nantes machines de l'île chantiers navals cale carrousel des mondes marins

  • bateau Saint Michel II, réplique du bateau de Jules Verne
  • mini-golf du camping du Petit Port créé par l’artiste Jean Bonichon sur le thème « petits voyages extraordinaires »

Ecrivain inspiré, Jules Verne est devenu inspirant pour Nantes !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook ou Hellocoton !
Publicités

4 commentaires

  1. […] Le lit de l’Orénoque, très élargi, offrait alors un aspect qui devait frapper Jean de Kermor et le sergent Martial en leur qualité de Nantais. De là vint que celui-ci ne put « retenir cette observation : « Hé ! mon neveu, regarde donc un peu où nous sommes aujourd’hui… » Le jeune garçon, quittant le rouf, se plaça sur l’avant de l’embarcation, dont la voile gonflée s’arrondissait derrière lui. L’atmosphère, très pure, laissait apercevoir les lointains horizons des Ilanos. Alors le sergent Martial d’ajouter : « Est-ce que, par hasard, nous sommes revenus dans notre cher pays de Bretagne ?… – Je te comprends, répondit Jean. Ici, l’Orénoque ressemble à la Loire… – Oui, Jean, à notre Loire au-dessus comme au-dessous de Nantes !… Vois-tu ces bancs de sable jaune !… S’il naviguait entre eux une demi-douzaine de chalands, avec leur grande voile carrée, à la queue les uns des autres, je croirais que nous allons arriver à Saint-Florent ou à Mauves ! – Tu as raison, mon bon Martial, et la ressemblance est frappante. Toutefois, ces longues plaines qui s’étendent au-delà des deux rives, me rappellent plutôt les prairies de la basse Loire, du côté du Pellerin ou de Paimboeuf. – C’est ma foi vrai, mon neveu, et je m’attends à voir paraître le bateau à vapeur de Saint-Nazaire – le pyroscaphe, comme on dit là-bas, un mot qui est fait avec du grec, paraît-il, et que je n’ai jamais pu comprendre !  Jules Verne, Le superbe Orénoque. Plus d’infos sur Nantes et Jules Verne sur cet autre billet du blog. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s