Au mois de mai, j’ai eu la chance d’être invitée par l’office de tourisme de Loire-Atlantique, pour une soirée surprise destinée aux blogueurs. L’année dernière nous avions découvert un magnifique domaine viticole surplombant la Loire, cette fois-ci nous sommes partis en direction du sud du département…

A une quinzaine de kilomètres au sud de Nantes, nous sommes arrivés à Bouaye, et avons découvert la maison du lac de Grand-Lieu.

Vous commencez peut-être à le savoir, j’aime les zones humides, notamment parce qu’elles permettent d’observer les oiseaux. Dans le département nous sommes gâtés avec la Brière, le canal de Nantes à Brest, le marais de Goulaine ou encore celui de Grée.

Le lac de Grand-Lieu était dans ma wish-list depuis longtemps, cette sortie tombait à pic !

Une visite en trois temps

Nous avons commencé par faire un tour dans l’espace d’exposition, très joliment agencé, qui nous apprend plein de choses sur le fonctionnement de cet environnement particulier. Une exposition temporaire sur les libellules y est actuellement présentée (jusqu’au 5 novembre). Nous y sommes restés peu de temps, il faudra revenir !

Un petit tour dans le jardin et ses nids géants…

Puis c’est parti pour une petite balade sur un sentier bucolique, emmené par un guide pour une découverte de l’écologie du marais, de la faune et de la flore qui y vivent, des liens avec l’économie locale, la viticulture notamment…

Des poteaux situés à intervalle régulier matérialisent le niveau du sol par rapport au lac, on se rend vite compte que le lac est une grande cuvette au milieu du paysage.

Des espaces d’observation ou de pause, jalonnent le parcours d’environ 1km (et parfaitement plat), jusqu’à un joli chemin de bois, et un portail… que j’avais hâte de passer !

De l’autre côté se trouve le pavillon Guerlain, ancienne propriété du célèbre parfumeur qui venait y chasser.

Désormais lieu d’exposition poétique, il offre également une vue unique sur le lac. C’est un lieu magique, particulièrement en soirée.

La maison a été complètement transformée, et nous entraîne dans un univers à part, très poétique.

Mais le clou du spectacle a été pour moi la terrasse panoramique, qui surplombe littéralement le lac. La vue est superbe, et le calme y règne. On peut à loisir y observer les oiseaux (270 espèces le fréquentent), ou juste profiter de la beauté des lieux. Ce soir-là, oie cendrées, spatules, foulques macroules, héron cendré et grand héron, grèbes huppés, canards colverts et même sangliers nous ont accompagnés. Je vous laisse admirer…

Classé depuis 1995 comme zone humide d’importance internationale, le lac présente un aspect très différent selon les saisons. En hiver, quand les niveaux d’eau sont au plus haut, les arbustes que vous voyez ici disparaissent et le lac devient le plus grand lac naturel de plaine français.

C’est beau n’est-ce pas ? Vous connaissiez ce lieu ?

Pour les infos pratiques et les tarifs, c’est par . Je vous recommande le parcours en trois étapes (expo, chemin, pavillon), au tarif de 8€ (enfants à partir de 6 ans et tarifs réduits 5€), pour 2h30 à 3h de découverte. Les soirées du lac, organisées le vendredi soir en saison et qui ressemblent fortement à ce que j’ai vécu (comptez 16€ pour une visite complète et guidée des lieux, avec muscadet et 4 bouchées gourmandes), me semblent également très intéressantes !

Merci encore à Jérôme de Tourisme en Loire-Atlantique pour cette opportunité !

Retrouvez d’autres balades dans mon carnet de voyage Nantes et la Loire-Atlantique.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook ou Hellocoton !
Publicités