Sur les coteaux de Saint-Florent (concours fini)

Ce mois encore je participe au rendez-vous #EnFranceAussi, initié par Sylvie du Coin des voyageurs. Hélène et Paule-Elise du blog 1916 kilomètres ont choisi le thème « côtes et coteaux », que j’ai exploré au sens littéral du terme, en me promenant sur les coteaux de la Loire qui me sont familiers et que j’aime beaucoup parcourir.

Je vous avais déjà emmenés en Loire-Atlantique du côté du Cellier et vers Champtoceaux et Oudon, toujours en pays d’Ancenis.

Sur les coteaux de Saint-Florent-le-Vieil

Cette fois-ci j’ai allègrement traversé la « frontière » et c’est en Maine-et-Loire, plus précisément à Saint-Florent-le-vieil que je vous emmène.

Haut lieu des guerres de Vendée, la petite cité se caractère se repère de loin. Son église abbatiale est en effet perchée au sommet du mont Glonne et offre un magnifique panorama à 50 mètres au-dessus de la Loire.

Du haut de l’église abbatiale

L’ancienne abbaye a vu de nombreux conflits (attaque des vikings, guerres de religion et guerres de Vendée), a subi de nombreuses destructions et fait l’objet de plusieurs campagnes de restauration, entre le 9ème et le 12ème siècle. Les bâtiments conventuels accolés à l’église abbatiale furent occupés par la congrégation religieuse bénédictine de Saint-Maur. Aujourd’hui elle est un lieu culturel et accueille régulièrement concerts et expositions.

N’hésitez pas à passer le joli porche situé à droite de l’entrée. Un petit espace accueille des aires de jeux de la boule de sable, jeu traditionnel et typique de la région. On dit qu’il fut inventé par les mariniers qui jouaient sur les bancs de sable des bords de Loire.

Et surtout, profitez de la vue ! On découvre la Loire dans toute sa majesté, et le village de la Meilleraie sur l’autre rive.

Un chemin permet de redescendre en bord de Loire, sur la promenade Julien Gracq.

Car c’est ici que l’écrivain est né et a grandi, là aussi qu’il  écrit nombre de ses textes. Sa maison est désormais accessible au public, on y organise aussi de manifestations littéraires et elle accueille des résidences d’artistes. Un joli cadre bien inspirant en tout cas.

N’oubliez pas de flâner dans les ruelles alentours. Le tuffeau y côtoie la brique, les roses anciennes ajoutent au charme du lieu.

En traversant le pont, ne manquez pas la jolie vue sur ce coin du Maine-et-Loire, entre Loire et coteaux.

Et pour continuer la balade, vous pouvez suivre ce parcours.

Maintenant, place au CONCOURS !

Comme chaque mois, les éditions Gallimard vous permettent de gagner un de leurs titres. Cette fois-ci c’est le tout nouveau guide Chinon – voyage au pays de Rabelais qui est en jeu. D’ailleurs je connais très bien cette région pour y avoir vécu plusieurs années, et c’est un coin de France absolument magnifique !

Pour le gagner, il vous suffit de commenter ici (ou sur l’un des autres articles du rendez-vous) ET de commenter sur la page Facebook du rendez-vous, (en indiquant le blog sur lequel vous avez commenté) jusqu’au 15 juin 2017. N’hésitez pas, vous avez toutes vos chances.

Règlement.

#EnFranceAussi #concours

EDIT du 1er juillet 017 – Concours fini – c’est Danièle Botta qui gagne le livre, félicitations !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook ou Hellocoton !
Publicités

27 commentaires

  1. Ah la Loire toute mon enfance j’adore ça me rappel tant de bons moments passés un peu plus loin l’été entre Angers et Saumur chez mes grands-parents. Maintenant que ma grand-mère est en maison de retraite à Rambouillet les occasions d’y aller sont bien plus rares et je dois avouer que cela me manque. Merci en tout cas d’avoir mis a l’honneur cette si belle région.

    Aimé par 1 personne

  2. Ah ! Saint Florent le Vieil ! J’habite pas loin de là en fait, et j’ai passé toute mon enfance et mon adolescence à 8 kms de cette petite cité de caractère. St Florent le Vieil, c’est par là que je passe pour aller rendre visite à mes parents, c’est là que j’ai été au collège (et travaillé sur Julien Gracq), c’est dans l’église du Mont Glonne que je me suis mariée… Bref, tu vois le truc : St Florent le Vieil évoque de nombreux souvenirs pour moi et aura toujours une place particulière dans mon coeur.
    Si je peux me permettre une petite précision, le village que l’on voit du haut du Mont-Glonne, sur l’autre rive, ce n’est pas exactement Varades mais la Meilleraie, petit village de pêcheurs qui se trouve juste avant Varades (peut-être voit-on Varades aussi au loin, je ne me souviens plus là, de mémoire, comme ça…). C’est à la Meilleraie que ma meilleure amie habitait, et j’ai passé de nombreuses journées là-bas avec elle et ses parents. De la fenêtre de leur maison, où son papa habite toujours, on voyait la Loire et l’église du Mont Glonne…
    J’arrête là car je pourrai parler de St Flo pendant des heures ! Merci pour tous ces merveilleux souvenirs qui remontent à la surface grâce à ton article !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s