En avril, à la faveur d’un dimanche ensoleillé, nous avons filé vers la presqu’île guérandaise, et plus précisément vers le marais de Brière.

Je vous ai déjà parlé de cet environnement si particulier, que nous avions découvert du côté de Saint-Malo-de-Guersac.

A la découverte de la Brière…

Cette fois-ci donc, direction Saint-André-des-Eaux, plus exactement le port de la chaussée neuve (bien indiqué quelques kilomètres après le bourg). De nombreux petits ports jalonnent les bords du marais, certains n’abritent que quelques barques de riverains, d’autres vous permettent d’embarquer.

C’est avec Jean-Sébastien que nous avons choisi de nous promener, pour une sortie mixte, aller en barque et retour en calèche. En prime, les enfants ont eu droit à un petit tour à dos de poney.

Accompagnés par une famille (nombreuse !) d’oies cendrées, nous avons d’abord pris place à bord d’un chaland.

Oies cendrées

Pendant 45 minutes, nous avons pris le temps d’écouter les commentaires très instructifs du guide et le chant des oiseaux, et surtout d’ouvrir les yeux pour profiter de la merveilleuse lumière du matin.

Phragmite des joncs

Affût de chasse

Gorgebleue à miroir

La Brière est aussi un lieu de pâturage.

Pour chasser (ou observer) en restant sur son bateau, l’affût est à la mesure du chaland.

Après cette balade relaxante, nous avons accosté et c’est le papa de Jean-Sébastien qui nous a fait monter dans sa calèche. Les enfants ont été invités à tenir les rênes, à leur plus grande joie.

Là encore de nombreuses explications très intéressantes sur l’histoire des lieux, leur évolution…

Après cette belle matinée, nous avons pique-niqué dans le terrain mis à la disposition par la famille, et visité le petit musée attenant.

Nous avons ensuite pris la direction de la côte, mais vous pouvez sans hésiter passer la journée sur le site, il y a d’autres activités à faire, notamment la location de barque en autonomie, qui est très tentante ! Ce sera pour une prochaine fois !

Nous avons beaucoup apprécié ce quelques heures en dehors du temps, appris beaucoup, expérimenté (la calèche pour les enfants a été un vrai coup de coeur) et profité d’un paysage vraiment unique et préservé. Si vous ne connaissez pas cette région, je vous conseille d’y faire un tour de toute urgence !

Infos pratiques : grand parking, restaurant sur place, mise à disposition d’un terrain clos avec tables pour le pique-nique (et basse-cour), petit musée familial avec de nombreux animaux du marais empaillés en visite libre, autre aire de pique-nique à peu de distance, location de rosalies, de vélos et de barques.

Un grand merci à Jean-Sébastien et à sa famille pour cette belle expérience, et à l’office de tourisme de Loire-Atlantique pour ce partenariat. Vous pouvez d’ailleurs retrouver d’autres photos ici.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook ou Hellocoton !
Publicités