Aux Açores : randonnée à Sete Cidades

acores-randonnee-sete-cidades-1

Après la randonnée au Salto do Prego, c’est à l’autre bout de São Miguel que je vous emmène cette fois, pour une balade à pied autour du cratère de Sete Cidades, dans des paysages complètement différents.

Les Açores sont des îles volcaniques, je vous en ai déjà parlé dans mon article consacré à Furnas, ville située au coeur de deux cratères imbriqués.

Sete Cidades est le deuxième stratovolcan de l’île, il abrite aujourd’hui une vaste caldeira de 5 km de diamètre, 12 km de périmètre et de 350 m de profondeur moyenne. On y découvre deux lacs, le lac vert et le lac bleu, séparés par une étroite digue, et un nombre impressionnant de petits volcans en forme de cônes.

Après avoir consulté le site internet de l’office de tourisme consacré aux randonnées, et choisi notre parcours, nous nous sommes rendus au mirador de Visto do Rei, pour une randonnée de 7,5 km et d’environ 2h. C’est un parcours linéaire du sommet jusqu’au niveau du lac, mon mari a prévu d’y ajouter un peu de trail pour remonter chercher la voiture !

A une trentaine de kilomètres de Ponta Delgada, le mirador est très fréquenté, car la vue est superbe (assurez-vous d’y venir un jour dégagé !). Le chemin part tout au fond du parking (souvent bondé). Pour les têtes en l’air quelques vendeurs proposent cartes postales, bouteilles d’eau et snacks.

hortensia-bleu-acores

acores-randonnee-sete-cidades-2

C’est parti pour une balade sur un sentier large, en pente très douce, et très praticable (nous avons vu plusieurs voitures l’emprunter, mais il est plutôt dédié aux promeneurs et aux tracteurs pour desservir les champs alentours).

Attention pas de cueillette (comme d’habitude !), vous êtes ici en zone protégée !

acores-randonnee-sete-cidades-5

Entre les magnifiques hortensias, la balade est splendide. D’un côté, le regard se porte sur la caldeira, les lacs, le village de Sete Cidades et les petits cônes volcaniques…

acores-randonnee-sete-cidades-3

acores-randonnee-sete-cidades-4

acores-randonnee-sete-cidades-8

De l’autre la vue porte jusqu’à la mer, à travers des pentes vertes, les prairies où paissent les vaches.

acores-randonnee-sete-cidades-6

acores-randonnee-sete-cidades-hortensia-2

acores-randonnee-sete-cidades-12

acores-randonnee-sete-cidades-7

acores-randonnee-sete-cidades-11

acores-sete-cidades-vaches

acores-randonnee-sete-cidades-13

acores-randonnee-sete-cidades-hortensia-3

acores-randonnee-sete-cidades-10

Un regard en arrière… On mesure le chemin parcouru, c’est assez impressionnant de se dire qu’on est sur la crête d’un volcan, même endormi !

acores-randonnee-sete-cidades-9

Arrivés au niveau de la route (environ mi-chemin), nous demandons notre chemin, et on nous indique qu’il faut longer la route jusqu’au village, ce que nous jugeons trop dangereux. Nous décidons d’arrêter la balade ici, du moins à pied. Nous n’avions pas emporté la fiche technique du parcours, ni mémorisé les indications (ça nous apprendra !)… Il semble qu’après avoir un peu longé la route on puisse rejoindre un autre sentier pour finir la randonnée en itinéraire protégé. Dommage donc, mais je pense que nous avons vu le plus joli avec les vues panoramiques, le reste étant à couvert dans le cratère.

acores-randonnee-sete-cidades-hortensia-4

Sete Cidades est un petit village de quelques rues, accueillant environ 850 habitants. Une jolie église, un restaurant et quelques bars (plus tellement achalandés en snacks en début d’après-midi..). Nous faisons étape au restaurant, qui propose des sandwiches mais aussi une carte avec des plats locaux. Les tarifs sont corrects.

acores-sete-cidades-1

A peu de distance, la route passe entre les deux lacs. On peut facilement s’y arrêter et admirer (c’est moins joli que vu d’en haut mais néanmoins surprenant) la couleur de l’eau, différente c’est vrai d’un bord à l’autre !

C’est le plus grand lac d’eau douce de l’archipel. La légende raconte que ce sont les larmes versées sur leur amour impossible par une princesse et un berger qui ont donné ces couleurs caractéristiques. En tous cas c’est très joli !

acores-sete-cidades-2

acores-sete-cidades-3

Nous ne sommes pas au bout des (belles) surprises qu’offre cette île, suite au prochain épisode !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook ou Hellocoton !
Publicités

15 commentaires

  1. C’est tout simplement sublime ! J’a-do-re ! Et dis-moi, je ne rêve pas : les hortensias, ils sont en bosquets carrément dans les champs ???? En tout cas c’est décidé : après l’Afrique du Sud, je pense que notre prochaine destination sera les Açores, pour un séjour randos bien sûr ! Un grand grand merci pour ce magnifique partage !

    Aimé par 2 people

    • Effectivement en juillet les hortensias étaient partout, au bord des routes et des chemins, en haies séparant les champs… Attention à d’autres saisons ils sont remplacés par les azalées, les paysages changent..
      Je suis contente que cette destination te plaise, j’essaye de transmettre ce qui m’a plu, mais c’est différent pour chacun, n’idéalise pas trop quand même !
      Moi j’attends avec impatience que tu nous parles de l’Afrique du Sud, penses-tu faire de la rando là-bas ? ou du trek ?

      J'aime

      • Les hortensias restent longtemps fleuris. Donc si on y va en août ça devrait le faire 😉

        Oui c’est vraiment super de découvrir des destinations via des blogs comme le tien. On peut se projeter pour des lieux auxquels on ne penserait pas autrement… Et ne t’inquiète pas, avant de partir, dans tous les cas j’approfondis toujours mes recherches donc ça m’étonnerait que je sois déçue car les photos sur les blogs donnent tout de même à la base une bonne idée de ce qu’on peut trouver sur place comme genre de paysages, même si les saisons et la météo peuvent changer la donne…

        Avant de parler de l’Afrique du Sud encore faut-il qu’on puisse y aller… Pour l’instant ça n’a pas l’air d’être pire donc j’ai bon espoir, et du coup après avoir laisser tomber je me suis remise sérieusement à la préparation du voyage. On n’envisage pas de faire de treks, juste de la rando, car avec Jérémie il ne faut pas en demander trop quand même: ce ne sont pas les dénivelés qui le fatiguent, mais la longueur des randos…Et puis même sans ça, on part vraiment dans l’inconnu au niveau des dangers (on ne sait pas vraiment si c’est bien balisé ou pas, quels sont les risques de se perdre dans la forêt tropicale ou de rencontrer des serpents venimeux ou autres etc) alors on va jouer la prudence et rester sur du classique… En tout cas j’ai hâte, surtout de revoir mon fils… Mais tout ça me parait tellement trop beau que j’ai peur de me réjouir et d’être déçue, alors pour l’instant je ne m’emballe pas vu les événements là-bas…

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s