acores-lagoa-furnas-1

A 15 minutes de Povoação, sur la route de nombreuses excursions, nous sommes passés et repassés par Furnas de nombreuses fois. Et avant de voir Furnas, on sent Furnas !

Cette petite ville touristique de 1500 habitants est en effet connue pour les phénomènes  volcaniques qu’on peut y observer : sources d’eau chaude, fumerolles, boues en ébullition… Cette région de l’île est à l’origine un ancien volcan composé de 2 caldeiras (cratères) emboîtées, dont la plus récente abrite un lac. Pas d’inquiétude, la dernière éruption remonte à 1630 !

acores-furnas-caldeira-1

A proximité de la ville, avant de voir effectivement les fumerolles, une odeur titille les narines. Je m’attendais à sentir l’oeuf pourri comme dans les expériences de chimie, mais si on ne peut pas la manquer, ce n’est quand même pas si atroce que ça et on s’y habituerait même ! Apparemment c’est même assez bénéfique puisque on traite ici les maladies respiratoires ou encore les rhumatismes !

Nous nous sommes tout d’abord arrêtés au bord du lac de Furnas, situé à quelques kilomètres de la ville en direction de Ribeira Quente.

A l’extrémité Nord du lac, vous en pouvez pas manquer la zone de fumerolles et sables brûlants de boue. Un chemin aménagé vous permet de d’observer en toute sécurité les bouillonnements, les couleurs étonnantes de la terre, les petits geysers. Ce n’est pas époustouflant mais c’est assez étonnant ! Pour ma part je n’avais jamais vu ça !

acores-lagoa-furnas-9

acores-lagoa-furnas-5

acores-lagoa-furnas-8

C’est là également que les habitants et les restaurants du coin préparent le cozido, une spécialité locale à base de porc, boeuf, poulet, chorizo, boudin noir, chou, pommes de terre et patates douces je crois. Les ingrédients sont mis dans un fait-out hermétiquement fermé, recouvert d’un linge et placé dans une cavité créée dans le sol brûlant. Le tout cuit pendant 5 à 6 heures. Si cela vous dit vous pouvez louer un emplacement !

Nous avons pu observer la manoeuvre, fort intéressante ! Si vous voulez goûter il faut réserver à l’avance dans un des restaurants de Furnas. Notre propriétaire nous a conseillé le Tony’s, que nous n’avons pas testé.

acores-lagoa-furnas-2

acores-lagoa-furnas-6

acores-lagoa-furnas-4

Le lac est également un environnement très agréable, on peut en faire le tour à pied (8 km environ, tout plat). Les enfants ont préféré courser les canards, tandis que je tentais de photographier foulques macroules, bergeronnettes des ruisseaux et autres pinsons des arbres… La couleur de l’eau est assez étonnante, sans doute due aux minéraux qu’elle contient. A São Miguel on n’a pas fini d’en voir de toutes les couleurs ! Des nuances de vert et de bleu dans l’eau, sur terre et dans le ciel, c’est vraiment ce qui caractérise cette île !

acores-lagoa-furnas-7

acores-lagoa-furnas-canards

acores-lagoa-furnas-3

acores-foulque-macroule

acores-bergeronnette-ruisseaux

acores-pinson-arbres-male

A noter :

Entrée payante pour cette zone (0,50€ par adulte plus 0,80€ par voiture) ; le stationnement est également payant (0,15€ par tranches de 20 minutes), on vous donne un ticket à l’entrée et à la sortie, il faut vous arrêter à la cabane blanche pour le présenter, un garde calculera alors le montant dû et vous fera régler. Pensez à prévoir de la monnaie !

Un autre parking existe à l’autre extrémité du lac, il est payant aussi. Nous avons vu de nombreuses voitures garées le long de la route bordant le lac, sans doute pour éviter de payer avant de partir en randonnée…

Passons maintenant à Furnas même. Le village est très touristique, vous y trouverez hôtels et restaurants et beaucoup de touristes !

Une trentaine de sources d’eau chaude, de température et de composition chimique différentes (de 15° à 99° !) sont disséminées dans la ville, qui est traversée par deux rivières : une d’eau chaude, colorée de fer, et une d’eau froide.

Furnas est un lieu de villégiature apprécié des habitants depuis longtemps pour ses températures agréables (microclimat avec humidité de 80 à 92% et températures de 10 à 16° C en hiver et 20 à 25° C en été) et ses possibilités de thermalisme. De nombreuses maisons de vacances y sont construites au 19ème siècle par des familles aisées.

acores-furnas-ville-1

acores-furnas-ville-6

acores-furnas-ville-4

acores-furnas-ville-2

acores-furnas-ville-3

C’est au coeur de Furnas que vous pourrez observer les phénomènes les plus impressionnants. dans un nuage de fumée, une forte odeur et un bruit parfois assourdissant. Ce n’est pas un lieu très grand mais on se rend bien compte de l’activité volcanique juste sous nos pieds et rien que d’y penser, c’est vraiment étrange…

acores-furnas-caldeira-6

acores-furnas-caldeira-2

acores-furnas-caldeira-3

Dans une des vasques, de gros sacs étaient entreposés, libérant un bouillon jaune. Nous avons compris qu’il s’agissait d’épis de maïs mis à cuire, et proposés ensuite aux touristes.

acores-furnas-caldeira-4

acores-furnas-caldeira-5

A noter : accès libre, parking (bondé) à proximité. 1€ l’épi de maïs cuit dans l’eau souffrée (goût particulier, expérience sympathique !).

Le village abrite également un superbe jardin botanique : le parc Terra Nostra. Moi qui adore les fleurs et parcs en tous genres, je ne pouvais pas le manquer ! D’autant que ce parc abrite des installations de thermalisme, que nous voulions tester également.

Vers 1775, Thomas Hickling, un riche commerçant originaire de Boston, alors consul honoraire des États-Unis à São Miguel, construit une première maison de bois ainsi qu’un vaste plan d’eau entourée d’arbres.

En 1848, le Vicomte de Praia achète la propriété et construit l’actuelle demeure quelques années plus tard. Avec sa femme, ils agrandissent le parc et aménagement un beau jardin avec des zones d’eau, des allées ombragées et des parterres de fleurs. En 1872, le fils du couple, Marquis de Praia et Monforte, embellit la demeure et aménage la partie haute du parc avec un canal serpentiforme, des grottes, des allées de buis et des chemins bordés d’orangers.  L’agrandissement du parc et l’introduction de nouvelles espèces se sont prolongés jusqu’en 1890.

Je vous laisse admirer…

acores-furnas-terra-nostra-1

acores-furnas-terra-nostra-20

On voit bien ici la rencontre des deux rivières, chaude et froide, qui traversent Furnas.

acores-furnas-terra-nostra-2

acores-furnas-terra-nostra-3

acores-furnas-terra-nostra-4

acores-furnas-terra-nostra-5

 

acores-furnas-terra-nostra-7

acores-furnas-terra-nostra-8

acores-furnas-terra-nostra-9

acores-furnas-terra-nostra-10

acores-furnas-terra-nostra-12

acores-furnas-terra-nostra-11

acores-furnas-terra-nostra-13

acores-furnas-terra-nostra-14

acores-furnas-terra-nostra-15

acores-furnas-terra-nostra-16

acores-furnas-terra-nostra-17

acores-furnas-terra-nostra-18

acores-furnas-terra-nostra-19

acores-furnas-terra-nostra-21

Si vous souhaitez vous baigner attention cependant, sachez que l’eau qui alimente les bassins jaillit entre 35 et 40° C ! J’aime bien les bains chauds, voire très chauds, mais je peux vous assurer que j’ai quand même eu du mal à entrer dans l’eau, qui à mon avis était à 39-40°… Les enfants se sont bien baignés, mon mari n’y a mis que les orteils, la mer (bien fraîche) a eu sa préférence !

C’était néanmoins une très belle expérience, à tenter, même si on ne reste pas très longtemps dans l’eau. Nous nous sommes baignés plusieurs fois au cours de notre visite d’une après-midi, on peut tout à fait imaginer passer la journée dans le parc (horaires d’ouverture très larges, en soirée ça doit être sympa aussi) et même les petits bassins ne sont jamais bondés (nous y étions pourtant un dimanche).

acores-furnas-terra-nostra-6

acores-furnas-terra-nostra-22

acores-furnas-terra-nostra-25

acores-furnas-terra-nostra-24

A noter : parc d’une superficie de 12,5 ha ; allées larges ; entrée payante (6€ adulte et 3€ moins de 10 ans), on peut rentrer et sortir comme on veut. Cabines à disposition pour se changer. Douche extérieure (froide). Lieu très propre. Prévoir maillots non salissants de préférence (traces oranges qui peuvent ne pas partir) et un sac qui ne craint rien pour ranger ses vêtements (quelques bancs près du grand bassin et crochets pour suspendre ses affaires près des petits bains). Accès gratuit aux bains si vous logez dans le splendide hôtel du même nom, ouvert depuis 1935…

Vous l’avez compris, une visite à Furnas est incontournable ! Et si vous souhaitez prolonger l’expérience, il y a un autre lieu de baignade dans Furnas, avec des eaux moins chaudes, que nous n’avons pas eu le temps de tester, dommage… Egalement près du lac de Fogo (sur la route de montagne entre Ribeira Grande et le lac, se garer le long de la route), un autre lieu similaire est accessible.

Ca vous a plu ? Suite au prochain épisode…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook ou Hellocoton !
Publicités