arzon-petit-mont-vue-3

Après Suscinio, direction Arzon à la pointe de la presqu’île de Sarzeau, pour la visite du cairn de Petit Mont.

En chemin, nous nous sommes dirigés vers le tumulus de Tumiac, autrement appelé Butte de César. Ce n’est actuellement qu’une grosse butte recouverte de végétation, qui pourrait passer totalement inaperçue le long de la route principale, si ce n’est le panneau explicatif et quelques places de stationnement.

Jules César serait, selon la légende, monté sur cette hauteur pour observer la bataille entre les galères romaines et les voiliers vénètes en 56 avant JC.

Haut de 18 mètres pour une circonférence de 56 mètres, la butte recouvre un cairn de 28 mètres de diamètre qui renferme en son sein un dolmen. En raison de dégradations, l’accès à l’intérieur a été bouché et on ne peut que monter au sommet, pour profiter de la vue.

Des fouilles ont montré qu’un personnage important devait avoir été inhumé ici, car on a retrouvé des haches en pierre polie et nombre de colliers de jaspe (visibles au musée de la préhistoire de Vannes).

Tumulus-Tumiac-vue

Puis, au hasard des petites routes, nous sommes arrivés près de l’ancien moulin à marée de Pen Castel, aujourd’hui lieu culturel et artistique. Construit au début du 12ème siècle, probable propriété seigneuriale, il fonctionnait autrefois avec la marée. Des vannes dissimulées par la chaussée amenaient l’eau retenue dans l’étang à se déverser sur les roues situées au sous-sol du bâtiment.

moulin-maree-pen-castel

Après avoir pique-niqué sur un muret au soleil bordant la plage, nous avons longé cette dernière en direction de la pointe du Bêche, toute petite promenade digestive bien agréable et sans difficulté !

Et quels paysages ! Je vous laisse admirer…

pen-castel-beche-1

Vue sur les îles de l’Oeuf, Brannec et Govihan.

pen-castel-beche-2

pen-castel-beche-3

pen-castel-beche-4

pen-castel-beche-5

pen-castel-beche-tamaris

Après cette jolie pause, direction le cairn de Petit Mont, à l’extrémité de la presqu’île. Tournez à gauche juste avant d’arriver au Crouesty, passez devant le magnifique hôtel Miramar (que j’aimerais beaucoup tester d’ailleurs !) et vous y êtes.

Ayant déjà visite le cairn de Gavrinis il y a quelques années, j’avais en tête une construction funéraire à étages en pierre recouvrant un dolmen, et c’est bien le cas aussi à Petit Mont. Les deux sites, peu éloignés, sont d’ailleurs probablement liés.

Mais je ne m’attendais pas à prendre une leçon d’histoire néolithique Et une leçon d’histoire du 20ème siècle ! En effet, les nazis qui ont parsemé nos côtes de blockhaus, y compris dans les endroits les plus reculés et les plus beaux (jusqu’à Belle-Île !), se sont aussi attaqué à ce magnifique site, sans doute effectivement bien placé pour surveiller la côte. En 1943, à l’intérieur même du cairn, ils ont édifié un bunker, détruisant par la même occasion le dolmen 3b, une partie de la chambre funéraire du dolmen 3a et l’entrée du dolmen 2. Heureusement il est encore possible de profiter du site dans son ensemble, et de certaines parties révélant d’étonnantes pierres sculptées. La surprise passée, j’ai finalement apprécié cette double visite, et trouvé intéressants les deux aspects de son histoire.

Les photos étant interdites à l’intérieur du monument, je ne vous montre que l’extérieur. D’ailleurs si quelqu’un veut bien m’expliquer pourquoi c’est interdit ici et à Gavrinis, et autorisé à Locmariaquer, je veux bien essayer de comprendre…

arzon-petit-mont-1

arzon-petit-mont-2

arzon-petit-mont-5

arzon-petit-mont-3

arzon-petit-mont-4

Nous avons choisi la visite libre, le médiateur étant occupé avec un groupe, mais il y a des possibilités de visites guidées et d’ateliers thématiques en saison, sans doute fort intéressants

Culminant à 36 mètres au-dessus de la mer, le cairn offre des vues magnifiques sur la côte environnante. Pas fous ces allemands !

arzon-petit-mont-vue-1

arzon-petit-mont-vue-2

Après Carnac et Gavrinis, c’était le deuxième site mégalithique (et pas le dernier !) que je visitais en Morbihan, et je dois avouer que je trouve ça toujours aussi fascinant, pas vous ?

Retrouvez toutes nos visites en Morbihan sur la page « Ma Bretagne » du blog !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook ou Hellocoton !
Publicités