suscinio-2

Après un petit arrêt à la Roche Bernard, nous avons traversé la Vilaine et rejoint la presqu’île de Rhuys, qui longe le sud du golfe du Morbihan.

Premier arrêt au château de Suscinio pour ce week-end placé sous le signe des vieilles pierres…

Le domaine de Suscinio, située sur la commune de Sarzeau, surprend d’abord par sa localisation. Au bout d’une petite route, on arrive devant un imposant château médiéval, séparé de la mer toute proche par un espace naturel marécageux de toute beauté.

Vers 1200, Suscinio est le lieu d’implantation d’un monastère bénédictin. Les moines défrichent, cultivent les terres, la vigne et pratiquent l’élevage.

Sur les terres devenues propriété des ducs de Bretagne, un premier manoir est construit au début du 13ème siècle. il subit plusieurs campagnes de travaux importants aux 14ème et 15 ème siècles, sous la dynastie ducale des Montfort.

Intégré aux biens de la couronne de France à partir de 1532, il est délaissé, puis vendu à la Révolution. Les bâtiments sont alors pillés de leurs pierres et charpentes

Le château est classé monument historique depuis 1840.

Racheté en 1965 par le Conseil général du Morbihan, pratiquement à l’état de ruines, il a été très restauré depuis : d’importants travaux lui ont rendu son premier étage, sa toiture, sa porte, ses fenêtres, ses douves et son pont.

Depuis 2013, des campagnes de fouilles archéologiques sont également menées, afin d’en savoir plus sur l’histoire et les étapes de construction de ce monument.

suscinio-1

suscinio-3

suscinio-15

Le château est assez vide, ne présentant quelques meubles et des objets issus des fouilles. L’intérêt de la visite réside surtout dans l’architecture des lieux, vraiment très belle.

suscinio-4

suscinio-6

suscinio-5

suscinio-9

suscinio-7
suscinio-13

suscinio-14

J’ai notamment beaucoup admiré les nombreuses tomettes peintes, présentées à la verticale. Il s’agit d’un ensemble de 30 000 pavés médiévaux retrouvés lors de fouilles à l’extérieur de l’enceinte, sur le sol d’un probable prieuré primitif transformé par le duc Jean Ier en chapelle du château vers 1250. C’est beau non ?

suscinio-8

suscinio-10

suscinio-11

suscinio-12

Pour le côté ludique, une salle met à disposition de nombreux costumes (de toutes tailles d’ailleurs, je me suis laissée tenter mais je vous fais grâce des photos !) que les petits (ou les grands donc) peuvent essayer, les enfants aimeront ! Des ateliers thématiques sont également proposés au jeune public, pendant les vacances scolaires, et des jeux anciens sont à disposition. Mais les enfants aimeront sûrement aussi beaucoup se perdre dans les nombreuses salles, les recoins ou les escaliers !

Pour les aspects pratiques, un grand parking est à disposition des visiteurs, de même qu’une belle boutique et des toilettes. Un tarif famille est proposé, ainsi que le Pass Voir Morbihan qui permet d’obtenir le tarif réduit dès la deuxième visite (concerne le château de Suscinio, le domaine de Kerguéhennec, les cairns de Gavrinis et de Petit Mont).

Si vous avez un petit creux (ou une grosse faim) à ma fin de la visite, la crêperie Les croquants (pas testée mais j’en ai entendu du bien) se situe à 50 mètres du château. Quelques pas plus loin, au milieu de charmantes maisons typiques, vous pouvez également acheter des sablés et autres douceurs bretonnes à la Biscuiterie de Suscinio. Tout est fait sur place artisanalement et c’est délicieux !

suscinio-village-1

suscinio-village-2

suscinio-biscuiterie

Après une belle visite du château, nous avons rejoint la superbe plage au sable étincelant sous le soleil, toute proche (parking également).

suscinio-plage-2

suscinio-plage-1

Le long du chemin qui même à la plage, des étendues d’eau abritent une faune et une flore protégées. Nous nous sommes laissés aller à une séance d’observation des oiseaux, dont des spatules blanches, superbes.

suscinio-marais-1

suscinio-marais-2

suscinio-marais-spatule-blanche

Après cette jolie pause, direction Arzon ! A suivre…

Retrouvez toutes nos visites en Morbihan sur la page « Ma Bretagne » du blog !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook ou Hellocoton !
Publicités