Les oiseaux de Piau

accenteur-alpin-2

A Piau, chacun a vaqué à ses activités… Ski, luge, transats, il y en a eu pour tous les goûts. Et moi, j’ai profité de petits moments tranquilles pour admirer, puis guetter, de sympathiques petits visiteurs…

Les propriétaires des terrasses voisines de la nôtre avaient eu l’idée d’installer des graines, qui attiraient régulièrement de petits groupes d’oiseaux, relativement peu farouches.

La station étant située à 1850 mètres d’altitude, j’ai pu observer des espèces qui m’étaient inconnues. Nous étions bien dans les Pyrénées, mais deux espèces aux noms liés à d’autres montagnes m’ont charmée.

L’accenteur alpin est typiquement un oiseau de montagne. de la taille d’une alouette, il est globalement gris, avec un ventre d’un roux magnifique. Les adultes ont une tache blanche sous la gorge, que les jeunes n’ont pas. Il niche entre 1800 et 4000 mètres mais descend à des altitudes moindres pendant l’hiver, voire en plaine quand il y a beaucoup de neige.

accenteur-alpin-1

accenteur-alpin-3

La niverolle alpine, aussi appelée pinson des neiges, est de la famille des moineaux. C’est vrai qu’elle a une petite ressemblance avec ce dernier, bien qu’elle soit beaucoup plus grosse.

Le bec est fort et conique, changeant de couleur avec la saison : au printemps, il est gris-ardoise, en hiver, il est tout jaune avec le bout un peu plus foncé.

niverolle-alpine-3

niverolle-alpine-2

niverolle-alpine-1

J’ai aussi pu apercevoir des rougequeues noirs, essentiellement en vol, et j’ai guetté les marmottes qui paraît-il sont très facilement visibles sur les rochers juste au-dessus de la station, et même parfois au coeur de celle-ci, mais il était sans doute trop tôt dans la saison.

Ces séances d’observation ont beaucoup plu également à mon fils, qui rêve maintenant de devenir photographe animalier !

Publicités

6 commentaires

  1. Superbes photos ! J’adore moi aussi ce genre de visiteurs : à la maison, j’ai une véranda (qui est une pièce de vie…) en hauteur, avec un balcon, sur lequel on installe une mangeoire l’hiver. L’été, on laisse seulement l’eau. Du coup, en toutes saisons, on a un super poste d’observation des oiseaux : c’est vraiment génial ! Moineaux, tourterelles, pigeons, mésanges, verdiers, chardonnerets… Les regarder faire est un vrai plaisir, alors je comprends parfaitement celui que tu as pu avoir cette semaine là.

    Aimé par 1 personne

    • Ah les chardonnerets, j’adore ces oiseaux, je me souviens en avoir vu beaucoup quand j’étais petite, mais aujourd’hui par chez moi ils se font rares, trop urbanisé et trop cultivé sans doute, c’est dommage…

      J'aime

      • Je n’en vois pas beaucoup non plus par ici des chardonnerets, du coup quand j’en vois un je suis comme une enfant, toute contente ! L’autre jour j’étais complètement dépitée car il y en a un qui s’est tapé dans la vitre de la véranda et qui ne s’en est pas remis.

        Aimé par 1 personne

  2. […] En hiver, j’aime aussi boire un vin chaud entre amis, encourager les enfants (ou les battre) à la luge, me promener en raquettes, boire un chocolat chaud dans un bar à la décoration boisée, manger raclettes et tartiflettes, regarder la neige tomber, rigoler de devoir déneiger la voiture, me sentir seule au monde, admirer mes pas dans la neige, identifier des empreintes d’animaux, photographier l’architecture sous les flocons, lire un livre sous un plaid, observer les oiseaux… […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s