île de Bréhat

En prévoyant mes visites dans cette région de Bretagne, s’il y a un endroit que je ne voulais pas manquer, c’était bien l’île de Bréhat !

J’avais en tête un petit paradis à l’écart du monde, et regorgeant de fleurs. Nous n’avons pas été déçus !

Seule commune insulaire du département, Bréhat est longue de 3,5 km et large d’1,5 km. Elle s’articule autour de deux îles principales, reliée à marée haute par un pont-chaussée construit au 17ème siècle. Au sud, le bourg et son église du 16ème siècle et au nord des paysages plus sauvages. Elle compte environ 400 habitants, mais la population augmente fortement durant la saison touristique. On y circule à pied ou en vélo uniquement.

Bréhat a été le premier site naturel à être classé, dès 1907, et le mérite bien !

île de Bréhat

île de Bréhat

Depuis l’embarcadère, plusieurs sentiers de randonnées sont possibles, de 1h à 3h. Vous pouvez facilement en coupler plusieurs et voir la totalité de l’île à pied, en une journée. Les sentiers sont larges et globalement plats (donc adaptés à tous les marcheurs), le point culminant étant la chapelle Saint-Michel qui offre un beau panorama à 360° du haut de ses 33 mètres.

île de Bréhat

île de Bréhat

île de Bréhat   île de Bréhat

Le moulin à marée du Birlot, qui se visite en juillet-août et certains jours de juin et septembre, fonctionne à marée haute.

île de Bréhat

Surnommée « l’île aux fleurs », Bréhat jouit d’un climat particulier, qui permet la floraison de nombreuses espèces. L’agapanthe notamment y est reine. vous pouvez en voir au bord des chemins au printemps et durant l’été, et rapporter un plant de la pépinière de l’île, spécialisée dans les plantes de l’hémisphère sud et des îles de l’Atlantique. La pépinière propose environ 250 variétés d’agapanthes sur plus de 400 existantes. Ouverture de Pâques à fin juillet et de septembre à la Toussaint.

île de Bréhat agapanthe

A 20 minutes à pied du port, la citadelle a été bâtie sous le second empire, de 1860 à 1862, à la place d’un ancien fort. L’île occupa longtemps une position stratégique et fut fortifiée dès le Moyen Âge. Lors de la guerre de Succession, puis de la Ligue, elle fut disputée entre Bretons, Français, Anglais et Espagnols. L’édifice actuel, entièrement construit en pierre pour éviter les incendies, logea des soldats jusqu’en 1875.

Aujourd’hui, les pièces voûtées abritent les Verreries de Bréhat. On peut y acheter des objets en verre et surtout y voir des verriers à l’oeuvre, c’est très impressionnant et instructif.

En avril on pouvait y entrer gratuitement (mais apparemment c’est payant l’été) et s’installer pour souffler sur les tables. Pas de restauration sur place.

île de Bréhat citadelle verrerie

Nous avons donc passé une très belle journée sur cette île qui mérite le détour. Mais j’avoue avoir été aussi charmée par l’île Milliau… Chacune a son caractère !

Informations pratiques :

Le plus pratique pour visiter Bréhat est de se rendre à la pointe de l’Arcouest. Laisser votre voiture sur le parking (6€ la journée) et présentez-vous 15 à 20 minutes avant l’horaire pour prendre vos billets (possibilité de réserver en ligne). Attention, les Vedettes de Bréhat n’acceptent pas les règlements par cartes bleues (distributeur sur les quais). Les Commerçants de l’île non plus d’ailleurs, et il n’y a pas de distributeur sur l’île.

Compter 10 minutes de trajet ; 10€ la traversée A/R pour les adultes et 8,50€ pour les enfants jusqu’à 11 ans ; le nombre de navettes varie en fonction de l’affluence.

Retrouvez toutes nos visites en Côtes d’Armor sur la page « Ma Bretagne » du blog !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook ou Hellocoton !
Publicités