petite-fille-qui-avait-avale-nuage-grand-comme-tour-eiffel-romain-puertolas

Providence Dupois, factrice parisienne de son état, doit absolument aller chercher sa fille adoptive, qui se meurt de la mucoviscidose dans un hôpital marocain. Mais sur Paris, l’éruption d’un volcan islandais menace de clouer tous les avions au sol.

S’ensuit une série de péripéties, de rencontres toutes plus improbables les unes que les autres, car Providence a décidé d’apprendre à voler !

Ce récit plein de loufoquerie m’a amusée au début, puis lassée à force de détails abracadabrantesques… J’ai néanmoins poursuivi ma lecture, et j’ai bien fait ! La fin, assez inattendue, est d’une grande sensibilité et c’est finalement un roman que j’ai beaucoup aimé !

Je n’avais pas lu le précédent livre de Romain Puértolas intitulé L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea et apparemment écrit dans la même veine, mais cette lecture m’en a donné envie.

Romain Puértolas, né en 1975, est un auteur français.

La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel a été publié en janvier 2015 chez Le Dilettante (19€).

extraordinaire-aventure-fakir-coince-armoire-ikea

Après avoir lu La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel que j’avais trouvé très (trop) loufoque mais dont la fin m’avait cependant bien plu, j’ai donc voulu lire le précédent opus de Romain Puértolas.

Ajatashatru Lavash Patel (prononcez comme vous pouvez…) est fakir au Rajasthan. Plutôt fakir de pacotille d’ailleurs, qui trompe son monde avec des tours de passe passe.

Arrivé par avion à Paris à la recherche d’un magasin Ikéa, pour acheter le lit à clous de ses rêves, il est pris dans une série d’imbroglios et de péripéties qui l’entraînent d’un avion à un autre, de pays en pays. En filigrane, la rencontre avec des clandestins qui cherchent à émigrer en Europe trouve un écho particulièrement actuel.

Un roman moins exubérant que j’ai lu avec plaisir.

L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa a été publié en août 2013 chez Le Dilettante (19€).

Retrouvez désormais mes comptes-rendus de lecture sur mon autre blog Mes mots Mes livres

Publicités