grenadines-voilier-1

Nous avons donc choisi de passer une semaine sur l’eau, sur un bateau.

Notre catamaran comportait 8 cabines doubles, 2 cabines simples et 4 cabinets de toilette ; un carré couvert avec banquette et coin cuisine, un carré extérieur, un poste de pilotage (j’ai adoré y passer du temps, nez au vent), un espace soleil avec filets (ma peau aimait moins…).

grenadines-voilier-4

grenadines-voilier-3

grenadines-voilier-6

Un espace réduit donc, mais où chacun a trouvé sa place.

Nous avions pris un bateau avec skipper car même si l’un de nous savait barrer et que nous avons pu aider lors de certaines manoeuvres, nous avons considéré qu’il valait mieux faire appel à un professionnel qui connaît la région, les passes, les courants, les vents, les formalités administratives, et qui nous a également aidé à déterminer notre circuit en fonction de nos goûts et souhaits.

Notre location ne comprenait pas de personnel de bord, nous nous sommes donc chargés des courses à l’arrivée, de la cuisine, du ménage, mais il est possible de déléguer toutes ces tâches en choisissant d’autres formules. A noter que nous devions évidemment fournir les repas au skipper, y compris lorsque nous allions au restaurant.

Il est donc très important que le feeling passe avec le skipper, et d’avoir confiance…

Les avantages :

  • ne pas avoir à faire et défaire ses valises constamment
  • pouvoir observer des animaux marins
  • admirer des levers et des couchers de soleil fabuleux, chaque jour différents
  • prendre sa douche en plongeant du bateau le matin
  • manger le poisson pêché en mer !
  • voir les îles sous un angle différent
  • s’arrêter et mouiller où on veut
  • vivre pieds nus
  • un dépaysement absolu…
  • pas d’insectes au-dessus de l’eau
  • avoir la sensation de passer une semaine en pleine nature (mouillage en mer)

Les inconvénients :

  • espace réduit pour les bagages
  • de longues périodes de navigation
  • partage de l’eau pour la douche
  • odeurs de carburant (on avance au moteur quand il n’y a pas de vent !)
  • le mal de terre lors des balades : une d’entre nous en a souffert, on la voyait tanguer, c’était amusant pour nous, moins pour elle…
  • la promiscuité
  • le mal de mer (mais des médicaments efficaces existent) et la houle qui peut parfois être forte

Cette formule nous a beaucoup plu, mais elle est à recommander à des gens qui ne craignent pas la promiscuité. Il est également impératif de se mettre d’accord en amont sur ce que chacun souhaite faire car c’est tous ensemble tout le temps.

Et elle est tout à fait accessible à des enfants et des personnes ne sachant pas nager, il suffit de prendre quelques précautions !

Formule idéale pour cette destination !

grenadines-voilier-5

Publicités