voyage panneaux

Lundi dernier est paru sur le blog un billet joyeux, récapitulant nos beaux voyages de l’année 2015, et donnant la liste de mes envies pour 2016.

Cet article était programmé. Avec les événements terribles du week-end je n’ai pas eu le coeur à écrire sur le blog, mais j’ai laissé paraître ce qui était prévu. Pas envie que tout s’arrête non plus…

10 jours après, la stupeur est toujours là, la colère et la tristesse aussi.

Je ne me changerai pas, mes envies de voyages et de découvrir tout ce qui est beau dans ce monde restent également.

Mais des questions se posent. Est-ce qu’il faut ne plus prendre l’avion, ne plus fréquenter  les gares et les aéroports, les capitales et les grandes villes ? Ne plus envisager de repartir en congé solidaire dans un pays en développement ? Rayer certaines destinations de la liste sous tel ou tel prétexte ? Avoir peur de tout ?

Je travaille dans une grande ville, je prends les transports en commun quotidiennement… Mes enfants vont à l’école, nous fréquentons des manifestations et installations sportives. Et chaque année nous nous faisons un plaisir d’arpenter les marchés de Noël. Faut-il arrêter tout ça, arrêter de vivre, de rêver, de s’amuser ?

Malgré tout j’ai envie de montrer à mes enfants que le monde est riche de sa diversité, que les paysages différents, qu’aller à la rencontre de peuples et de coutumes représente une formidable ouverture intellectuelle, que des amitiés formidables peuvent naître au coin de la rue ou à l’autre bout du monde…

Alors non je n’arrêterai pas de voyager, mais je choisirai sans doute plus attentivement mes prochaines destinations.

A suivre…

Publicités