rosa-candida-audur-ava-olafsdottir

Arnljótur, 22 ans, quitte pour la première fois sa famille et son pays, l’Islande. Dans sa poche, des boutures d’une rose à huit pétales, la « rosa candida », cultivée avec amour par sa mère récemment disparue.

A peine débarqué à sur le continent, il est contraint de se faire opérer de l’appendicite. Puis il entame son chemin, fait de belles rencontres qui lui permettent de se livrer, et arrive enfin au monastère où, féru de botanique et de jardinage, il s’est proposé pour reconstituer un célèbre jardin de roses. Il y rencontre frère Thomas, puis doit faire face à l’arrivée inattendue d’Anna et de sa fille Flora Sol, fruit d’une seule rencontre.

L’histoire dégage beaucoup de sérénité, grâce à l’évocation des paysages d’Islande ou celle du jardin du monastère, par la tendresse palpable entre le héros et son père, entre lui et son frère autiste ou encore pour sa petite fille qu’il va découvrir peu à peu.

Un joli roman initiatique, très doux et délicat, mais qui m’a néanmoins laissé sur ma faim, j’aurais aimé qu’il se poursuive encore un peu.

Audur Ava Olafsdóttir est une écrivaine islandaise née en 1958.

Rosa candida a été publié en 2010 chez Zulma (20,30€). Il est également disponible en poche (8,95€).

L’Islande ne fait pas partie de l’Union européenne malheureusement et ce titre ne rentre donc pas dans le cadre du Challenge lectures européennes… Par contre c’est un pays qui fait partie de ma liste de voyages de rêve, et ce livre m’a transporté dans ces magnifiques paysages islandais !

Retrouvez désormais mes comptes-rendus de lecture sur mon autre blog Mes mots Mes livres

Publicités