lievre-vatanen-arto-paasilinna

Vatanen, journaliste à Helsinki, proche de la quarantaine, circule sur une route de Finlande un soir de juin, avec son collègue photographe. Lorsque la voiture heurte un lièvre, Vatanen s’enfonce dans les fourrés à sa poursuite. Le lièvre est blessé, il le recueille et reste là…

On comprend que rien ne le rattache à sa vie, ni sa femme qu’il n’aime pas, ni son travail. Vatanen décide (ou la décision s’impose à lui par cet incident ?) de tout quitter pour se retrouver face à lui-même et à la nature, au gré des rencontres et des circonstances, s’enfonçant toujours plus au Nord dans le pays, jusqu’à la Russie même.

Avec une petite pointe d’humour, l’auteur nous livre une sorte de roman initiatique, de road-trip au plus près de la nature mais également au plus près de la nature humaine, pas toujours très jolie.

J’ai trouvé la fin un peu précipitée et, si ce n’est l’attrait pour cette nature sauvage (que j’avais déjà !), je n’ai pas été très sensible au charme de ce livre pourtant plébiscité.

Arto Paasilinna est né en Laponie finlandaise en 1942.

Le lièvre de Vatanen est paru en décembre 2006 chez Denoël (14,20€), puis en plusieurs éditions de poche.

purge-sofi-oksanen

Début des années 1990, Zara s’effondre un jour dans la cour de la ferme d’Aliide, une vieille femme estonienne, surnommée « la russe » et malmenée par ses voisins. Au terme d’une fuite, mal en point, la jeune femme russe est recueillie et cachée par Aliide.

Cette rencontre est-elle vraiment le fruit du hasard ?

Par le biais de retours en arrière jusque dans les années 1950 et la jeunesse d’Aliide, également des flashs back dans l’histoire plus récente de Zara, les histoires se mêlent et se répondent et on comprend que ces deux destins sont mêlés, malgré eux.

Un roman envoûtant, haletant, qui nous plonge dans les conflits d’indépendance de l’Estonie et dans la période d’occupation russe, terrible pour la population. On entrevoit aussi les choix difficiles que doivent faire des personnes confrontées à la pauvreté, à la domination culturelle ou militaire, que personne n’est bon ni mauvais mais que tous pâtissent des choix faits.

Une lecture vraiment intéressante et palpitante, que je recommande chaudement !

Sofi Oksanen est une écrivaine finlandaise née en 1977. Purge est son troisième roman, couronné de nombreux prix.

Purge est paru chez Stock en 2010 (21,85€). Il est également disponible au Livre de poche depuis 2012 (7,60€).

Ces livres sont ma participation au Challenge lectures européennes pour la Finlande.

Retrouvez désormais mes comptes-rendus de lecture sur mon autre blog Mes mots Mes livres

Publicités