robe-madame-kilibarda-tiodor-rosic

Ce livre nous offre 19 très courtes nouvelles, assez déroutantes de prime abord. Toutes jouent sur le registre du fantastique, beaucoup évoquent la mort ou la poursuite, réelle ou imaginaire, par un personnage fantasmé.

J’ai beaucoup aimé l’habileté de l’auteur à faire monter le suspense en quelques lignes seulement, c’est très fort ! J’ai aussi apprécié son univers particulier, qui m’a rappelé (de loin quand même) les nouvelles d’Edgar Allan Poe.

J’ai moins aimé la répétition des destins funestes, et le ressort du dédoublement ou de l’interversion de personnalité qui revient à mon goût trop souvent.

La robe de madame Kilibarda est un recueil paru aux éditions Serge Safran en septembre 2015 (18,90€).

Tiodor Rosić est serbe. Né en 1950, il est poète, nouvelliste, romancier, essayiste, critique littéraire ou encore enseignant.

La Serbie ne fait pas partie de l’Union européenne, cette lecture n’entre pas dans le cadre du Challenge lectures européennes, mai j’ai apprécié la découverte de cet auteur.

Une lecture partagée chez Virginie B.

Retrouvez désormais mes comptes-rendus de lecture sur mon autre blog Mes mots Mes livres

Publicités