postcrossing

Le postcrossing, vous connaissez ? Je l’ai découvert via maman est au musée, et ça m’a tout de suite interpellée.

Pour être franche, j’avoue que depuis des années je suis tombée dans la facilité et j’écris plus souvent sur écran que sur papier. Je ne reçois plus beaucoup de cartes postales non plus, à part de quelques proches, pendant l’été généralement. Par contre j’aime réaliser de belles invitations, pour les anniversaires des enfants par exemple.

Mais l’idée d’écrire à une personne inconnue et étrangère m’a plu.

Je me suis donc lancée. J’ai consulté le site, regardé la marche à suivre (attention c’est en anglais), et me suis inscrite. J’ai rempli mon profil (en m’inspirant des autres), mis quelques mots sur moi, sur mes goûts en matière de cartes postales. Puis j’ai demandé à commencer l’échange.

Le site m’a alors envoyé de façon aléatoire une adresse postale et un code unique à reporter sur la carte. C’est ce code qui permettra de tracer mon envoi.

J’ai consulté le profil de ma correspondante. C’est très amusant de découvrir la personne destinataire de votre carte, qui elle est, où elle vit, ce qu’elle aime, d’où l’intérêt de remplir à minima son propre profil, sans être trop restrictif non plus…

Car la recherche de carte postale, eh bien ce n’est pas si facile que ça si on veut vraiment faire plaisir et sortir de la carte souvenir basique de sa ville… On peut aussi réaliser ses cartes soi-même. J’ai aussi pris le temps de choisir un joli timbre, pour moi c’est important. Et de réfléchir à ce que j’allais bien pouvoir écrire sur un si petit espace.

postcrossing2

Ma première carte est partie à destination de l’Allemagne. Finalement les mots sont venus facilement.

Quand elle l’a reçue la destinataire a enregistré sur le site le code écrit sur la carte. Elle a alors eu accès à mon profil, et a pu me mettre un petit mot. J’espère que ma carte lui aura plu.

Ce code débloque également mon adresse pour que quelqu’un m’écrive à son tour. Car ce n’est pas un échange réciproque (quoiqu’on puisse le demander je crois, ou alors poursuivre hors du site), on écrit sans chercher de réponse.

J’ai trouvé le concept intéressant. J’ai pour l’instant envoyé deux cartes, vers l’Allemagne et la Russie. J’en ai reçu deux également, d’Italie et de Singapour, c’est un échange qui fait voyager !

A noter qu’on peut envoyer autant de cartes que l’on veut (mais 5 maxi d’un coup). Moi j’ai l’intention de me limiter à une par mois, pour garder le plaisir d’un envoi unique et personnalisé, et parce qu’il ne faut pas négliger non plus l’aspect budgétaire. Acheter des cartes et des timbres peut vite coûter cher ! Mais je pense que cela peut devenir addictif, certaines personnes envoient des dizaines voire des centaines de cartes par an !

Et vous, le postcrossing, vous connaissez ? Vous pratiquez ?

Publicités