petit-prince

La bande-annonce du Petit prince nous avait beaucoup plu aux enfants et à moi. Le film semblait plein de poésie.

C’est l’histoire d’une petite fille qui vit seule avec sa mère, obnubilée par l’idée qu’elle réussisse sa vie, grâce aux études. Tout est programmé, pas une minute de libre pour rêver, jouer ou même avoir un ami.

La famille déménage et se retrouve près d’une maison délabrée et enchantée dans laquelle vit un vieux monsieur, ex-aviateur très loufoque. Par le biais de dessins qu’il lui envoie et qui racontent l’histoire du petit prince, une amitié se noue entre la petite fille et l’aviateur.

En parallèle, l’histoire du petit prince est racontée, dans un graphisme superbe.

Lorsque le vieux monsieur est emmené à l’hôpital, la petite fille décide de retrouver le petit prince pour qu’il l’aide à le sauver. Elle rentre alors dans l’histoire du livre, les deux univers se confondent.

Effectivement c’est un film très poétique. Un peu lent au début, et assez triste. Je ne le conseillerai pas avant 7-8 ans car comme le livre, il y a un double niveau de compréhension. Si mes enfants ont saisi le sens général, à savoir qu’il ne faut pas perdre sa part d’enfance en grandissant, je ne suis pas sûre qu’ils aient saisi le message sur la mort. Ils ont en tous les cas beaucoup aimé l’histoire. Je conseillerai aussi aux petits comme aux grands de livre le livre avant.

En résumé une bonne séance en famille, où chacun peut y trouver son compte.

Publicités