zimbabwe-victoria-falls-chute-3

Les chutes principales.

Avant et après mon immersion dans la brousse, j’ai pu visiter la petite ville de Victoria Falls, mon point d’arrivée au Zimbabwe.

L’explorateur écossais David Livingstone « découvre » de majestueuses chutes d’eau en 1855, en essayant de trouver une route vers la côte Est du continent africain. Il les nomme chutes Victoria en hommage à sa reine. Le peuple Makalolo qui vit là les appelle Mosi-oa-Tunya, ce qui veut dire « la fumée qui gronde ». Très vite, commerçants et hommes d’affaire anglophones affluent, une colonie rustique s’établit sur la rive zambienne (actuelle ville de Livingstone). Le premier hôtel s’édifie en 1904, un pont métallique relie les deux rives en 1905 tandis que le chemin de fer arrive pour amener les voyageurs.

zimbabwe-victoria-falls-statue-Livingstone

Statue de David Livingstone.

Aujourd’hui c’est une ville de 30 000 habitants longeant le magnifique Zambèze. Moi j’ai vu quelques rues assez propres, des magasins pour touristes, des bureaux d’excursions, et puis de grands hôtels, des gigantesques lodges, et autour des chutes, une végétation tropicale due à l’humidité ambiante, un climat tropical humide. Et toujours la faune présente, des babouins et des singes vervet, des phacochères, des mangoustes, des oiseaux… Beaucoup de vendeurs de rue également, qui proposent statuettes en bois ou dollars zimbabwéens, avec un peu d’insistance mais sans jamais être désagréables.

zimbabwe-Victoria-Falls-vegetation-tropicale

Sous-bois tropical au bord des chutes.

Une ville tout en modernité, entièrement dédiée au tourisme, qui tranche avec le mode de vie visible à quelques kilomètres à l’extérieur.

A Victoria Falls vous pourrez dormir en tente ou dans un hôtel de luxe, faire une croisière sur le Zambèze, aller dans un restaurant proposant des plats traditionnels et de la musique (41$ le dîner en musique au Boma avec buffet à volonté), visiter le site des chutes, survoler les chutes en hélicoptère (150$), faire des emplettes sur le marché, partir pour un safari au Zimbabwe ou au Botswana, faire une balade à dos d’éléphant, sauter à l’élastique du haut du pont frontière… Des activités pour lesquelles il faudra compter un budget certain, le Zimbabwe est un pays cher, qui produit peu est pour lequel le tourisme est une source de revenus non négligeable.

zimbabwe-victoria-falls-chute

Les chutes du diable, les moins hautes (80 m) mais étroites et violentes.

zimbabwe-victoria-falls-chute-2

La cataracte de l’Est, presque à sec en cette fin de saison sèche.

Les chutes Victoria culminent à plus de 100 mètres. Le Zambèze, large de près de 2 km à cet endroit, tombe dans une longue faille du plateau, avant de s’échapper dans des canyons. Cette chute provoque un nuage de vapeur de 400 mètres de haut, visible jusqu’à 40 km de distance ! C’est vraiment un spectacle de toute beauté, époustouflant, on se sent tout petit face à ce déluge d’eau et au bruit impressionnant qui l’accompagne. Un endroit qui donne un aperçu de la beauté naturelle et sauvage du Zimbabwe…

zimbabwe-hotel-victoria-falls-entree

zimbabwe-hotel-victoria-falls-arriere

zimbabwe-hotel-victoria-falls-interieur

The Victoria Falls Hotel, établissement luxueux, de style colonial, édifié dès 1904, qui offre une vue imprenable sur la frontière avec la Zambie.

zimbabwe-bateau-croisiere-zambeze

Bateau de croisière sur le Zambèze.

zimbabwe-danseurs-croisiere-zambeze

Accueil des passagers en musique.

zimbabwe-croisiere-zambeze-vur-chutes-Victoria

Au loin, la vapeur d’eau qui se dégage des chutes.

zimbabwe-croisiere-zambeze-soleil-couchant

zimbabwe-croisiere-zambeze

Le soleil couchant et l’orage passé offrent des couleurs magnifiques.

zimbabwe-hippopotames

Premier aperçu de la faune locale…

A noter que tout se paye en dollars américains car le Zimbabwe n’a plus de monnaie, qu’il vaut mieux avoir des petites coupures (même des billets de 1 ou 2 dollars pour les petits achats) car ils n’ont pas de pièces à rendre (on arrondit, on ajoute ou on retranche un article, voire on vous rend un bonbon en guise de monnaie), et qu’il faut tout négocier (hormis les excursions je pense) même si certains prix sont affichés.

Informations pratiques :

L’Hôtel est en accès libre, on peut y rentrer et traverser les pièces du rez-de-chaussée, aller jusqu’au jardin et au panorama. On peut aussi y dormir, y manger ou juste y prendre un verre (compter 7-8 US dollars pour un cocktail).

Pour la croisière nous avons réservé via une agence située dans la rue principale, le prix était de 55 US dollars comprenant la croisière de deux heures avec un snack et boissons à volonté.

Quant à la visite des chutes, il suffit de se rendre à l’entrée du site et de prendre un ticket qui vous coûtera 30 US dollars.

Pour revoir tous les billets sur le Zimbabwe, c’est par ici.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook ou Hellocoton !
Publicités