villareal-taureaux-3

Pas de fête en Espagne sans taureaux ! Dans nombre de villes et villages les rues sont le théâtre de cavalcades endiablées, j’adore !

Après avoir consulté le programme des fêtes avec attention, nous avons pu suivre plusieurs courses au cours d’une même journée, de 8h du matin à 2h le lendemain…

Les rues sont recouvertes de sable et les carafals, sortes de cages surmontées de tribunes, installés le long du parcours, les portes et vitrines protégées par des grilles ou des panneaux. Alors chacun prend place, sur les bancs du carafal de sa peña si l’on a la chance d’en posséder un, sur ceux mis à disposition par la ville, ou pour le plus grand nombre au pied des carafals, ce qui permet de rentrer et de sortir au gré des mouvements des animaux.

villareal-taureaux

villareal-taureaux-6

villareal-taureaux-4

8h du matin, les vachettes sont de sortie pour le premier « encierro », un lâcher d’animaux dans les rues.

villareal-taureaux-2

villareal-taureaux-7

17h, les taureaux offrent un spectacle impressionnant !

villareal-taureaux-5

Les «mansos » sont chargées d’attirer et de ramener les taureaux au bercail à la fin de leur tour de piste.

villareal-taureaux-8

23h30 : clou du spectacle, un « toro embolado » fait des étincelles dans les rues de la ville.

villareal-toro-embolado

Chaque ville ou village d’Espagne a ses fêtes patronales, et les courses de vaches et taureaux en font intégralement partie. C’est un spectacle familial qui fédère toutes les générations et classes sociales, et un rendez-vous que je ne manquerais pour rien au monde !

Pour revoir tous les articles sur l’Espagne, c’est par ici.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook ou Hellocoton !
Publicités