nantes-machines-iles-vue-nantes

Même si Nantes peut se découvrir en plusieurs jours, en une seule journée, vous aurez déjà le temps d’avoir un bon aperçu de la ville.

Je vous propose de vous emmener depuis la sortie (Nord) de la gare. Juste en face se trouve le Jardin des plantes. Célèbre pour sa collection de camélias et de magnolias (venez en mars-avril pour en profiter), traversez-le pour profiter de la végétation, des canards, des installations délirantes de Claude Ponti (prochaine mise en oeuvre dans le cadre du Voyage à Nantes le 13 juin 2015, j’attends ça avec impatience !), des serres tropicales ou de l’Orangerie.

nantes-jardin-plante-serre

Sortez en haut du parc par la rue Clemenceau, longez ce lycée prestigieux et le Musée des Beaux-Arts en pleine restructuration (réouverture prévue fin 2016).

Au bout de la rue à droite, la chapelle de l’Oratoire accueille régulièrement des expositions de ce même musée.

Juste au-dessus, depuis la place Foch, rejoignez la place Saint-Pierre et visitez la magnifique Cathédrale Saint-Pierre, de style gothique flamboyant, avec ses beaux vitraux, sa crypte, les gisants de François II et de Marguerite de Foix et son cloître de la Psalette.

nantes-cathedrale

En sortant, prenez la jolie rue pavée Mathelin Rodier sur votre gauche, vous arriverez alors au Château des ducs de Bretagne.

nantes-chateau-douves

L’accès a la cour et aux remparts est libre et gratuit (jolie vue sur la tour Lu, restes de l’ancienne biscuiterie et aujourd’hui lieu culturel), et vaut le coup d’œil. A l’intérieur du logis aux magnifiques sculptures dentelées se tient l’intéressant musée d’histoire urbaine de Nantes, qui retrace l’histoire de la ville. L’édifice accueille également des expositions temporaires.

Sortez par la rue du château (petit détour possible par l’office de tourisme juste sur votre gauche), traversez la rue de Strasbourg, vous entrez dans le quartier du Bouffay avec ses petites ruelles animées, ses restaurants, ses maisons à colombages, sa jolie église Sainte-Croix…

Au bout de ce quartier, traversez le cours des 50 otages, grande artère du centre ville. Empruntez en face la rue d’Orléans qui débouche sur la place Royale avec sa jolie fontaine. Au bout à gauche, prenez la rue de la Fosse et sur votre droite 50 mètres après entrez dans le Passage Pommeraye, un des plus beaux passages couverts d’Europe, datant du 19ème siècle et dont la restauration doit s’achever mi juin 2015.

nantes-passage-pommeraye

A la sortie haute du passage, remontez la rue Crébillon avec ses magasins chic, vous arrivez sur la place Graslin récemment ré-aménagée. Admirez le beau théâtre, prenez un pot à la Cigale, célèbre café brasserie de Nantes aux belles mosaïques.

nantes-place-graslin

Descendez la rue Jean-Jacques Rousseau et rejoignez la station de tramway du commerce ou de la médiathèque, prenez la ligne 1 (direction François Mitterrand), arrêt chantiers navals. Dès la descente vous aurez une jolie vue sur ce nouvel espace de visite aménagée à la place des chantiers navals dont l’activité a été transférée à Saint-Nazaire dans les années 1980. Traversez le pont Anne de Bretagne et laissez-vous portez par l’univers féérique des Machines de l’île. Au choix, une visite de la galerie des machines aux animaux articulés, une balade sur le dos de l’emblématique éléphant, ou un tour dans le carrousel des mondes marins pour animer d’étrangers créatures des profondeurs.

nantes-machines-iles-elephant

Terminez en longeant le quai des Antilles et les anneaux de Buren, le long du Hangar à bananes, entre les rues jaunes et grises. D’anciens hangars ont été convertis en bars, lieux d’exposition et même discothèque et offrent une sympathique promenade et de belles vues sur le centre ville et le joli quartier de Trentemoult, mais ceci est une autre histoire… A suivre !

nantes-quais-antilles-machines-ile-anneaux-buren

Pour revoir tous les articles sur Nantes et la Loire-Atlantique, c’est par ici.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook ou Hellocoton !
Publicités