berlin-saint-nicolas

Ayant déjà visite un bon nombre de villes européennes, Berlin était notre première escapade en Allemagne. Nous savions que c’était une ville étendue, nous en connaissions l’histoire, mais nous avons été surpris de l’ampleur des destructions et du poids omniprésent du passé.

Première impression, celle d’une ville un peu désertée, pas de bouchons, très peu de circulation, des touristes mais semble-t-il pas beaucoup de berlinois, même le lundi. C‘est assez surprenant. Notre guide du dimanche, à qui nous avons fait part de nos interrogations, nous a confirmé que le centre de Berlin était un lieu de visite et aussi de travail, de grandes administrations y ont leurs bureaux, mais qu’il existe un grand nombre de quartiers plus ou moins vivants (Kreuzberg par exemple est très animé en soirée), qui peuvent être séparés entre eux par de grandes zones d’habitation assez tristes et vides (et très peu éclairés en soirée !), il vaut donc mieux savoir où on va plutôt que de flâner au hasard.

berlin-potee

Nous avons également été surpris par l’architecture très froide. Beaucoup de destructions pendant la guerre nous le savions, mais les bâtiments restants ont été édifiés soit par les nazis, soit par les communistes, ou alors construits à la va vite dans l’urgence de l’après-guerre. Nous qui aimons l’architecture ancienne et contemporaine, nous avons été peu sensibles aux styles architecturaux de Berlin, une petite déception sur ce point.

Nous avons par contre aimé le travail de mémoire réalisé ou en cours, avec de nombreux mémoriaux. En tous les cas mieux vaut être intéressé par l’Histoire pour profiter de Berlin, elle est à tous les coins de rue !

A la mi-mars nous avons eu un temps très froid, un peu pluvieux, et nous n’avons pas pu profiter du Tiergarten, le plus grand parc de la ville. Mais au printemps j’ai entendu dire que Berlin était une ville très verte, ce que je veux bien croire. J’ai d’ailleurs été frappée par la verdure présente en centre ville, que ce soit un carré de vraie pelouse à l’entrée d’un magasin, de grandes potées fleuries, un petit parterre au pied d’un immeuble le long du trottoir, les Berlinois ont l’air d’avoir la main verte, et la ville doit avoir beaucoup de charme à la belle saison.

berlin

Nous avons été charmés par les innombrables petits cafés cosy, avec déco en bois, plaids, lampes de table, livres à disposition. Et au moindre rayon du soleil les chaises étaient sorties en terrasse ou sur le trottoir, et les plaids aussi, et il est très agréable de manger en terrasse, confortablement et chaudement installés !

En résumé, si l’architecture minimaliste et les grandes avenues ventées peuvent refroidir un peu l’atmosphère, il nous a semblé que Berlin est une ville chaleureuse qu’il faut prendre le temps de découvrir, de déguster, et de digérer au retour. J’en conseillerais la visite au printemps pour profiter des espaces verts, en chaussant des chaussures de marche et en circulant en vélo (à noter que le froid ne refroidit pas les ardeurs de Berlinois qui circulent toujours à bicyclette), ce qui doit être bien agréable. A noter aussi qu’il vaut mieux parler anglais pour communiquer…

Pour revoir tous les articles sur Berlin, c’est par ici.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook ou Hellocoton !
Advertisements